L’académie de jazz de France depuis 1955

PEDRON Pierrick (2006)

Lauréat en 2006

Pierrick Pédron et Mulgrew Miller
Jazz en Tête/Clermont-Ferrand 2007
©Philippe Etheldrède

Saxophoniste alto et compositeur français, (23 avril 1969, Saint Brieuc).

Dix années après avoir débuté le saxophone dans sa Bretagne natale et fait ses classes dans les bals populaires, Pierrick Pédron découvre le jazz. Il a 16 ans. Deux ans plus tard, il intègre le CIM et participe à de nombreux projets Funk, Rythm’n Blues (Sinclair / Juan Rozoff…)
Ses premiers enregistrements datent de 1994 en sideman aux côtés de Magik Malik et en 1996, il est lauréat du Concours de la Défense au sein de la formation « Artaud / Blanchet ». Habitué des « Nuits blanches » du Petit Opportun, il participe au « Douzetet de Sax » avec Lionel Belmondo et François Théberge. A l’occasion de l’enregistrement d’un album avec Ernie Hammes, il se rend à New York où il reste plusieurs mois. A son retour en France, en 2000, Pierrick Pédron, enregistre son premier album : « Cherokee ». Choisi par Selmer en 2001 pour concevoir le nouveau saxophone Alto « Référence », Pierrick Pédron lance son quartet, se produit avec Michel Graillier en duo, et joue régulièrement avec les frères Belmondo...
Passionné de Charlie Parker, il multiplie les collaborations avant de sortir en 2004 : « Classical Faces » en Sextet - avec Pierre de Bethmann, Magik Malik, Franck Agulhon, Thomas Savy et Vincent Artaud - qui accumule les récompenses (disque d’émoi Jazz Magazine, prix Charles Cros, trois clés Télérama). Il participe également à d’autres formations, le Paris Jazz Big Band, le Septette de Jacques Vidal et se produit, en 2004, au sein du big band de Wynton Marsalis.
De retour à New-York, fin 2005, il enregistre avec Mulgrew Miller, Lewis Nash et Thomas Bramerie. « Deep in a dream » qui assoit sa réputation : choc de l’année 2006 pour Jazzman, disque d’émoi de l’année pour Jazz Magazine, et surtout, une double récompense de l’Académie - une première dans son histoire - prix Django Reinhardt (Meilleur artiste) et prix Boris Vian (Meilleur album).
Très actif sur la scène française, il multiplie les collaborations avec des jazzmen étrangers dont en 2010 le trompettiste belge Greg Houben .

Sélection discographique :

Cherokee ( 2000), Classical faces ( 2004), Deep in a dream (2006), Omry ( 2009), Greg Houben quartet meets Pierrick Pedron (2010), Cheerleaders (2011), Kubic’s Monk (2012), Kubic’s Cure (2014), And The (2016).