L’académie de jazz de France depuis 1955

Palmarès 1973

Sous la présidence d’Honneur de Georges Auric et de Stéphane Grappelli, et en présence d’Henri Sauguet, Michel de Bry, Charles Delaunay et des membres d’Honneur, le jury de l’Académie du Jazz, réuni le 4 décembre 1973 au Chat Qui Pêche, 4 rue de la Huchette (5ème), a décerné :

Le Prix Django Reinhardt (musicien français de l’année) : à Jean-François Jenny-Clark, contrebassiste.

Le prix Sidney Bechet (musicien traditionnel) à Christian Morin, clarinettiste.

L’Oscar du meilleur disque de Jazz Classique 1973 à l’album d’Illinois Jacquet et Wild Bill Davis, (Black & Blue 33.044/Barclay).
Mention Jazz Classique : à ‘The Swinging Small Bands, Vol.1 & 2’ (M.C.A. 510.071 et 510.088/Barclay).

L’Oscar du meilleur disque de jazz moderne : à Anthony Braxton, pour ‘The Complete Braxton’, (Freedom 40112/113 /RCA).
Mention Jazz Moderne : à Carlos Santana – John McLaughlin, pour ‘Love Devotion Surrender’ (C.B.S. 69.037).

Le Prix Boris Vian (meilleur enregistrement Français) : à Michel Portal, pour l’album ‘Michel Portal Unit à Chateauvallon’ (Le Chant du Monde L.D.X. 74.526).
Mention Speciale : Michel Sardaby, pour l’album ‘Michel Sardaby in New York’, (DEBS H.D.D. 540/Sonodisc).

Le Prix Fats Waller (de la meilleure réédition de jazz de l’année) : Ex-Aequo à ‘ The Art of Tatum, Vol.1 & 2 ’ (M.C.A. 510.081-82/ Barclay) et aux trois coffrets de l’ Intégrale de Sidney Bechet ’, (Vogue-COF 21/22/23).

Le Prix Mahalia Jackson, (meilleur disque de Gospel), à Sister Rosetta Tharpe, pour l’album ‘The Gospel Train’, (M.C.A. 510.056/Barclay).

Le Prix Billie Holiday, (meilleure nouveauté vocale), aux Pointer Sisters, pour l’album ‘Blue Thumb’, (Vogue – BT 10.027).

Le prix Big Bill Broonzy du meilleur disque de blues traditionnel à Clarence ‘Gatemouth’ Brown, pour l’album ‘The Drifter Rides Again’ (Barclay 920.411).

Le prix Otis Redding du meilleur disque de Rhythm & Blues à l’album ‘Innervisions’, de Stevie Wonder : (Tamla-Motown 2-C 064-94.665 / Pathé-Marconi).