L’académie de jazz de France depuis 1955

Palmarès 1972

Sous la présidence d’Honneur de Georges Auric et de Stéphane Grappelli, et en présence d’Henri Sauguet, Michel de Bry, Charles Delaunay et des membres d’Honneur, le jury de l’Académie du Jazz, réuni le 15 janvier 1973 au ‘Who’s Bar’, 13 rue du Petit Pont (5ème), a décerné :

Le Prix Django Reinhardt (musicien français de l’année) : à Alby Cullaz, contrebassiste.

Le prix Sidney Bechet (musicien traditionnel) à Alain Marquet saxophoniste et clarinettiste, et, à titre In Honorem, au pianiste et compositeur Eddy Bernard.

L’Oscar du meilleur disque de jazz moderne 1972 : à Carla Bley et Paul Haines, pour ‘Escalator Over The Hill’, (I.C.O.A.).

Le Prix Boris Vian (meilleur enregistrement Français) : à Eddy Louiss et Ivan Jullien, pour l’album ‘Porgy And Bess’ (Riviera 421.083/Barclay).

Le Prix Fats Waller (de la meilleure réédition de jazz de l’année) : aux six albums de l’Orchestre de Jimmy Lunceford (M.C.A./Barclay – C.E.D..).

Le Prix Mahalia Jackson, (meilleur disque de Gospel), au double album d’Aretha Franklin, ‘Amazing Grace’(Atlantic 60.023).

Le prix Big Bill Broonzy du meilleur disque de blues traditionnel à Clifton Chenier, pour l’album ‘Bon Ton Roulet !’ (Arhoolie AR 19.015/Musidisc – Europe).

Le prix Otis Redding du meilleur disque de Rhythm & Blues à l’album ‘What’s Going On’, de Marvin Gaye : (Tamla-Motion 2-C 064-92.585 / Pathé-Marconi).

Prix ‘In Memoriam’ : aux six albums de Jelly Roll Morton édités à ce jour par RCA Victor dans la collection Black & White.