L’académie de jazz de France depuis 1955

CHEVALLIER Christian (1957)

Lauréat en 1957

JPEG - 75.1 ko
Christian Chevallier et Kenny Clarke Paris le 23 septembre 1957 ©Jean-Pierre Leloir

Pianiste, arrangeur et chef d’orchestre, musicien de jazz français (Angers, 12-07-1930 / 14-09-2008).

Né dans une famille de solide tradition musicale, avec un père pianiste et une mère vocaliste, il apprend le piano dès l’âge de cinq ans et suivra plus tard une formation musicale très approfondie au Conservatoire de Nantes, couronnée de prix en Théorie Musicale, Contrepoint et Orchestration.
C’est en entendant Jack Diéval à la radio en 1947 qu’il décide de devenir musicien de jazz.
Adepte à l’origine du style New Orleans, il joue de 1948 à 1950 au Tabou à Paris, avec entre autres Don Byas, résidant alors à Paris.
En 1951, il devient membre de l’orchestre du cabaret La Rose rouge et joue avec Bobby Jaspar, Michel de Villers, George Daly, parmi tant d’autres.
En 1954, il signe un contrat avec Columbia (Pathé Marconi) et réalise des arrangements big bands pour Chet Baker, Roy Haynes, Tony Proteau, Pierre Michelot, Jack Dieval, André Hodeir, Henri Renaud, Lionel Hampton.

Début 1957, il reçoit le Prix Django Reinhardt du meilleur musicien de l’année 1956 de la toute jeune Académie du Jazz, le Prix de l’Académie Charles-Cros et le Prix Stan Kenton (pour son album Formidable). Il commence à diriger son propre Big Band à peu près à la même époque, (en particulier pour l’enregistrement de la musique du film ‘Rendez-vous à Melbourne’).
C’est en 1957 qu’il commence à travailler comme arrangeur pour la chanson, notamment pour des artistes tels que Charles Trenet, Juliette Gréco, Claude Nougaro (Chevallier sera le coauteur de Toulouse), Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Michèle Arnaud, Richard Anthony, Jeanne Moreau, Mireille Mathieu...
En 1959, il écrit la musique du film ‘Deux Hommes dans Manhattan’, de Jean-Pierre Melville. La même année, sa musique est jouée par l’orchestre symphonique de la radio française au Palais de Chaillot
En 1986, il compose une suite pour l’Orchestre National de Jazz de François Jeanneau, qui a été réalisée avec Kenny Wheeler.
En 2003, il assurera la parie musicale d’un album de Noël pour la chanteuse Nana Mouscouri

Discographie sélective :

1957 : Porgy And Bess ; Rééditions de 2013 à 2015 de : Deux Hommes dans Manhattan, Formidable, 6 + 6, Jericho, Mélodie, Dream Time ;

(Origine : Wikipédia et Eugene Chadbourne)